Ultimate magazine theme for WordPress.

Niger/Cinquantenaire de l’UAM de Niamey : Deux amphithéâtres de 1000 places inaugurés

0

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Niger/Cinquantenaire de l’UAM de Niamey : Deux amphithéâtres de 1000 places inaugurés

Par Othniel Fogan

La cérémonie d’inauguration s’est tenue ce mercredi 23 mars 2022 sur le campus de l’Université Abdou Moumouni (UAM) de Niamey, en présence du Président de la République du Niger Mohamed Bazoum. Cette sortie du Chef de l’État coïncide  avec la cérémonie de lancement du cinquantenaire de ce grand temple du savoir, a été l’occasion pour Mohamed Bazoum, de procéder également à l’inauguration de deux nouveaux amphithéâtres modernes de 1000 places, la pose de la première pierre de l’amphithéâtre de 2000 places, ainsi que l’inauguration du hotspot wifi à la faculté des lettres et sciences humaines.

La célébration du cinquantenaire (1971-2021) que commémore l’Université Abdou Moumouni Dioffo de Niamey, au service de la formation et de la recherche, a été rehaussée de la présence effective du Président de la République. Une visite  marquant ainsi l’expression de cette volonté du Président, de faire de l’éducation, l’une des priorités de son mandat.

Comme témoigne cette inauguration dont ont fait  l’objet, l’amphithéâtre de 1000 places et un autre dit ‹‹ tentes marocaines ››, ainsi que du hotspot wifi à la faculté des lettres et sciences humaines, sans oublier d’autres infrastructures modernes, à l’instar de l’amphi 2000 places et pour lequel le Président Bazoum a procédé à la pose de la première pierre.

Dans son adresse à l’occasion de la cérémonie du cinquantenaire, le Président de la République n’a pas passé par quatre chemins pour mettre en relief, les défaillances liées au fonctionnement du système éducatif au sein de l’université. Des dysfonctionnements relatifs à l’application du système LMD, l’amenuisement du temps scolaire, la grève des enseignants du SNECS, la suspension des cours par les étudiants, les défaillances dans l’attribution des bourses et le déphasage criard entre les curricula et le marché de l’emploi. Toutes choses qui  constituent de véritable handicap au bon déroulement des cours et à l’aboutissement normal de l’année académique.

Au regard de cette situation, traduisant la réalité actuelle au sein de  l’Université Abdou Moumouni, Mohamed Bazoum a invité tous les partenaires, enseignants et étudiants compris, à ‹‹ une bonne réflexion ››, pour aller à ‹‹ l’essentiel ››.

L’État pour sa part, a martelé le Président de la République, a consenti d’énormes sacrifices, à la limite des ressources dont il dispose, afin de créer les conditions optimales permettant aux enseignants et aux étudiants de bien travailler.

Un message qui interpelle tous les acteurs, chacun en ce qui le concerne, de jouer sa partition dans l’optique de relever les défis auxquels est confronté le secteur de l’éducation.

Après avoir procédé à l’inauguration des deux joyaux architecturaux que sont l’amphithéâtre de 1000 places et les tentes marocaines, le Chef de l’État a également procédé à la pose de la première pierre pour l’édification d’un amphithéâtre de 2000 places. Il a ensuite exécuté la coupure du ruban, symbolisant l’inauguration du réseau hotspot wifi de connexion wifi qui couvre désormais l’université.

Le Chef de l’État, accompagné du Premier Ministre, des membres du gouvernement ainsi que les autorités universitaires et les responsables de l’UENUN (Union des Étudiants de l’Université de Niamey), a effectué les visites dans  les nouveaux amphithéâtres.

Le lancement des activités du cinquantenaire qui coïncide également avec le lancement d’autres chantiers d’infrastructures modernes au profit du monde estudiantin, est selon le SG de l’UENUN, Mahamadou Hachimou, ‹‹ l’un des grands jours dans l’histoire de notre université ››. Une vieille revendication, poursuit-il, et qui a été une fois encore exprimée lors de la dernière rencontre avec le Président de la République, qui se concrétise aujourd’hui. Celui-ci formule ensuite le vœu de voir les travaux lancés par le Chef de l’État, exécutés dans les meilleurs délais.

Mais quant à Hassan Souley Kadri qui est le  chargé de la presse de l’UENUN, il s’agit désormais pour les camarades étudiants d’adopter une démarche participative, les invitant à la conservation et à la pérennisation des acquis. ‹‹ Une responsabilité académique et sociale des étudiants ››, dit-il.

Il importe de rappeler que cette démarche du Président de la République, est le début  d’un vaste programme  de construction d’un nouveau campus vaste de 200 hectares.

In fine, cet important investissement va permettre la construction  de deux amphithéâtres de 2000 places, un amphithéâtre de 1000 places, un amphithéâtre de 500 places et deux dortoirs de 600 places chacun, un restaurant de 500 places ouvertes avec annexes ainsi qu’un laboratoire équipé.

Le coût total de la première phase des travaux d’élève à 31,8 milliards de FCFA pour une durée d’exécution de 24 mois.

La 2è phase du programme va concerner les universités de Maradi, Tahoua et Zinder pour couvrir, par la suite, toutes les autres universités du Niger.

En clair, les universités de Zinder, Tahoua et Maradi vont être dotées chacune d’un amphithéâtre de 1000, tandis que les universités de Tillabéri, Diffa et Agadez, vont bénéficier d’un amphithéâtre de 300 places dans chacune de ces régions.

Créée depuis 1971, l’Université Abdou Moumouni Dioffo  qui célèbre ses cinquante années de parcours, se veut se tel un grand temple du savoir pour l’élite nigérienne.

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Leave A Reply

Your email address will not be published.