Ultimate magazine theme for WordPress.

Togo/ Culture: Santrinos Raphael Vs ATRT: ça sent le Ko!

0

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Togo/ Culture: Santrinos Raphael Vs ATRT: ça sent le Ko!

 

Par la Rédaction

 

Le duel qui oppose depuis quelques jours l’Association des Techniciens Radiodiffusion du Togo(ATRT) à l’Artiste de la chanson togolaise Santrinos Raphael, ressemble bien à un combat de boxe. Au premier round, l’ATRT décide de faire cesser la diffusion des morceaux de l’artiste sur les médias togolais. Au deuxième, eh bien Mansa Groupe, maison de production de l’artiste Santrinos Raphael, n’a pas du tout ménagé son adversaire. Le combat est âpre!

Comme une réponse du berger à la bergère, Mansa groupe n’a pas eu besoin de plusieurs jours pour réagir à une polémique qui enfle sur la toile.                                                                                                     Bref rappel des faits, tout a commencé le dimanche 29 août 2021. En effet, l’ATRT dirigée par Jean Jacques Snoby ATTIKPO, arguant qu’un blogueur affilié à Mansa Groupe aurait proféré des insultes intolérables à l’encontre des techniciens radio du Togo, part au clash. L’ATRT décide en effet de suspendre les morceaux de ‘‘Dagbé Dagbé’’ sur les chaînes radio de tout le pays, voire les télévisons. Par la même occasion, l’Association dit attendre la réaction officielle du staff de l’artiste au centre de cette polémique née sur Facebook. Elle n’aura pas tardé. 24h plus tard, Mansa Groupe par voie de communiqué signé de son premier responsable Mohamed NIMAGA nie en bloc toutes les accusations et interpellations venant de l’ATRT.

‘‘Ni l’artiste Santrinos Raphael, ni son staff et encore moins sa maison de production ne sont ni de loin ni de près liés à cette soi-disant campagne de dénigrement de médias car ils n’y voient aucun intérêt à entreprendre une telle démarche contreproductive pour ses objectifs’’, peut-on lire dans le communiqué.

Avant de poursuivre: ‘‘Les allégations véhiculées par ce communiqué sont très graves au vu de l’association qui s’en réclame car une association dans le domaine de communication  aurait dû vérifier la véracité des faits avant de les publier’’.

Par ailleurs, le staff de l’artiste pourrait très prochainement en appeler à la HAAC, au BUTODRA au Ministère en charge de la Culture et au Ministère de l’Administration Territoriale chargés des associations afin que cette polémique soit close. Et si rien n’est toujours fait, la justice pourrait être le dernier recours.

Voilà une nouvelle polémique qui enflamme la toile et qui aurait pu être évitée si les deux entités avaient dialogué préalablement. Comme un combat de boxe, difficile de déterminer d’avance la tournure des différents rounds. Attention donc au KO!

Un divorce entre Santrinos Raphael et l’Association des Techniciens radio du Togo, s’il venait à être définitivement consommé, n’aura au final qu’un bon perdant: la culture togolaise.

 

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Leave A Reply

Your email address will not be published.