Ultimate magazine theme for WordPress.

Énergie/ Coopération Sud-Sud: Le Gazoduc Nigeria-Maroc, plus qu’un projet bilatéral

0

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Énergie/ Coopération Sud-Sud: Le Gazoduc Nigeria-Maroc, plus qu’un projet bilatéral

Par la rédaction

Lancé à la suite d’un accord bilatéral signé en décembre 2016 entre les deux pays, le projet énergétique Gazoduc Nigeria-Maroc connait des avancés considérables. C’est ce qu’annonce le Roi Mohammed VI à l’occasion de la célébration du 47ème anniversaire de la Marche Verte.

Plus qu’un projet bilatéral entre deux pays, l’initiative lancé par Muhammadu Bouhari, Président de la République Fédérale du Nigéria et le Roi Mohammed VI bénéficiera à l’ensemble de la population de l’Afrique de l’Ouest composé de plus 440 millions d’habitants.

« Compte tenu de l’intérêt particulier que nous portons au partenariat avec les États de l’ouest du continent, le Gazoduc Nigéria-Maroc représente pour Nous plus qu’un projet bilatéral entre deux pays frères. Notre souhait est qu’il soit plus largement un projet stratégique profitable à l’ensemble de la région de l’Afrique de l’ouest, dont la population dépasse 440 millions d’habitants» a déclaré le Roi Mohammed VI dans son discours.

En effet, ce Gazoduc offre aux pays de la CEDEAO, des opportunités et des garanties en matière de sécurité énergétique et de développement socio-économique et industriel.

« Destiné aux générations présentes et futures, le projet œuvre en faveur de la paix, de l’intégration économique du continent africain et de son développement commun. Eu égard à la dimension continentale du Gazoduc Nigéria-Maroc, Nous y voyons aussi un projet structurant promettant d’arrimer l’Afrique et l’Europe » ajoute le premier dirigeant du Royaume du Maroc.

Le projet a reçu l’appui des institutions financières régionales et internationales. Ces dernières ont exprimé le souhait d’apporter l’appui effectif pour le succès de l’initiative.

Notons que le Maroc a récemment signé un mémorandum d’entente à Rabat, avec la Communauté Économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) et, à Nouakchott avec la Mauritanie et le Sénégal. Ces accords qui marquent un jalon essentiel dans le processus de réalisation du projet.

La signature de ce mémorandum traduit l’engagement des pays concernés à contribuer à la concrétisation de ce projet stratégique et elle illustre leur volonté politique d’assurer son succès.

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Leave A Reply

Your email address will not be published.