Ultimate magazine theme for WordPress.

Sénégal/Entreprenariat et accès au financement: Le projet USAID E&I cible 100 000 jeunes

0

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Sénégal/Entreprenariat et accès au financement: Le projet USAID E&I cible 100 000 jeunes

Par Massaer DIA

Dans le but de promouvoir l’entreprenariat et de stimuler la croissance des PME au Sénégal, l’Agence américaine pour le développement international (Usaid) en partenariat avec la Der, a organisé vendredi 18 mars 2022 une grande rencontre réunissant des entrepreneurs, investisseurs, acteurs du secteur privé et partenaires au développement et des jeunes femmes et hommes.

Pour permettre aux entrepreneurs sénégalais d’émerger, l’Agence des États-Unis pour le développement international (Usaid), à travers son projet «Entreprenariat et Investissement», cible plus de 100 000 jeunes inspirés et incités à saisir des opportunités d’entrepreneuriat, et au moins 20 000 entreprises assistées dans leur croissance au Sénégal.

Michael Raynor, Ambassadeur des États-Unis au Sénégal estime que   l’objectif du projet est d’accompagner les jeunes, les femmes et les entreprises à devenir des champions dans leurs domaines. «Ce projet (Usaid E&I), d’une durée de cinq (5) ans, vise à promouvoir l’entrepreneuriat et l’investissement des entreprises au Sénégal», a-t-il laissé entendre.

Nommé fraichement au poste d’ambassadeur, il vient par cette rencontre présider son tout premier événement depuis son arrivée au Sénégal.

«Le projet facilitera l’investissement et mobilisera des ressources pour développer des écosystèmes autonomes d’entrepreneuriat et de développement des entreprises dans tout le pays». Il présidait  la cérémonie de lancement du projet Entreprenariat et Investissement de l’Usaid baptisé «Reveal» (révéler en français). D’un coût global de 15 millions de dollars Us, soit plus de 8,250 milliards F Cfa, ce projet devrait permettre de mettre en relation 300 à 500 entrepreneurs, investisseurs, incubateurs, influenceurs et chefs d’entreprise de premier plan dans le but de transformer des idées en opportunité d’affaires et d’investissement. Il permettra aussi, d’après Michael Raynor, «de soutenir la croissance durable au Sénégal».

« Dans une économie de marché, comme celle du Sénégal, rien ne stimule plus  rapidement la croissance économique, il faut trouver des solutions », dira-t-il.

Mme Kitty Sillivan Andang, Directrice adjointe de l’Usaid/Sénégal a affirmé : «Le projet ne vise pas un secteur, mais il rassemble tous les acteurs qui soutiennent l’écosystème d’entreprenariat au Sénégal». Selon  elle, le but de ce projet est de «rassembler les investisseurs et les services de programmation pour les entreprises» afin que les gens puissent «créer des contacts et des partenariats pour l’avenir».

« Je  suis venue pour le lancement de notre nouveau projet « Usaid Entreprenariat et investissement qui se focalise sur l’entreprenariat et les investissements dans le secteur ici au Sénégal. On se concentre sur des investissements que vont bénéficier les femmes et entrepreneurs sénégalais. Il suffit de rassembler tous les acteurs qui soutiennent l’écosystème de l’entreprenariat ici au Sénégal. On vise à améliorer l’accès au financement et le taux de réussite des entreprises et des entrepreneurs ici au Sénégal », rajoute-t-elle.

Dans sa communication,  le secrétaire général du ministère de l’Économie, du Plan et de la Coopération, pierre Ndiaye, a  remercié l’Usaid pour cette initiative, avant de réitérer l’engagement du gouvernement sénégalais à l’endroit du peule des États-Unis pour leur soutien constant et multiforme en faveur du Sénégal dans divers secteurs. «Cette initiative te la présence de divers acteurs à son lancement, montre à quel point la question de l’entreprenariat et de l’investissement constituent une priorité pour nous tous», a-t-il déclaré. Pour ce dernier, «l’amélioration du climat des affaires au Sénégal a toujours été une préoccupation continue du gouvernement». Selon lui, les importants résultats obtenus dans ce domaine militent pour «une poursuite des efforts par un soutien aux entreprises émergentes et aux aspirants entrepreneurs» dans leur plan de croissance.

Il rajoute : « Le lancement de ce programme quinquennal pour un budget de 15 millions de dollar pour promouvoir l’entreprenariat et l’investissement dans les entreprises sénégalaises. Le but visé, c’est d’inciter les jeunes sénégalais à aller vers l’entreprenariat, accroître les  opportunités pour les femmes entrepreneurs, renforcer l’accès de services en phase de démarrage ».

«Il n’est pas facile d’être entrepreneur dans les pays africains. Raison pour laquelle, j’exhorte les jeunes à aller se faire former, avant de penser à s’investir dans l’entreprenariat», a déclaré pour sa part Aïssatou Cissé, conseillère spéciale du président de la République, Macky Sall. Pour elle, sans formation, «on ne peut pas gérer, ni bâtir une entreprise». Elle estime que sans formation, on ne peut pas entreprendre.

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Leave A Reply

Your email address will not be published.