Ultimate magazine theme for WordPress.

Sénégal : La Banque mondiale avance des risques de surendettement extérieur

0

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Sénégal : La Banque mondiale avance des risques de surendettement extérieur

Par Saër DIA

Le Sénégal continue de présenter un risque modéré de surendettement extérieur

La Banque Mondiale dans son rapport en septembre 2022 sur la situation économique du Sénégal, estime que le pays continue de présenter un risque de surendettement extérieur.

D’après la Banque mondiale, le niveau total d’endettement a cru en 2021 mais la qualité du portefeuille s’est améliorée.

Toujours d’après le rapport de la banque mondiale, l’augmentation récente de la dette publique demeure une source importante de risques, bien que certains aspects du portefeuille de la dette publique se soient améliorés en 2021.

« À 73,2% de ratio du PIB en 2021, la dette publique totale a augmenté de près de 10 ppt du PIB depuis 2019, en partie du fait des plans de riposte face à la pandémie. Les paiements au titre du service de la dette extérieure restent élevés puisqu’ils représentent environ 20,7% des exportations et 17,4% des recettes de l’État de 2021. Du point de vue de l’endettement extérieur, l’émission d’Eurobonds en juin 2021 (EUR 775m) a accru la dette extérieure », souligne-t-on dans le rapport.

La Banque Mondiale souligne qu’en profitant de meilleures conditions de marché, elle (dette) a servi à assurer le préfinancement d’investissements dans le domaine des hydrocarbures tout en restructurant le portefeuille, par le rachat des euro-obligations existantes, notamment libellée en dollars US.

« Cette opération de reprofilage a permis de lisser le calendrier de paiement au titre du service de la dette extérieure ainsi que de réduire les risques liés aux fluctuations du taux de change vis-à-vis du dollar. Du point de vue de l’endettement intérieur, l’allocation de DTS (1,7% du PIB au total) a augmenté la dette du secteur public, mais à des conditions très concessionnelles. L’analyse de viabilité de la dette de janvier 2022, montre que le Sénégal continue de présenter un risque modéré de surendettement extérieur et global, avec une marge limitée pour absorber les chocs à court terme », mentionne le rapport.

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Leave A Reply

Your email address will not be published.