Ultimate magazine theme for WordPress.

Sénégal/ Partenariat Public Privé: Les acteurs des collectivités territoriales de Kaolack, Fatick et Kaffrine sensibilisés sur  les opportunités du projet « campagne Tabax Sunu PPP, Nguir Tabax suῆu reew »

0

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Sénégal/ Partenariat Public Privé: Les acteurs des collectivités territoriales de Kaolack, Fatick et Kaffrine sensibilisés sur  les opportunités du projet « campagne Tabax Sunu PPP, Nguir Tabax suῆu reew »

Par Massaer DIA

L’Unité nationale d’appui aux partenariats-Pubic-Privé (UNAPPP) du Ministère de l’Économie, du Plan et de la coopération, dans le cadre de ses « Roadshow collectivités territoriales », a organisé ce lundi 17 octobre 2022 à Kaolack un atelier de sensibilisation des Collectivité territoriales sur le nouveau cadre des partenariats public-privé (PPP). Ainsi les acteurs des collectivités territoriales du pôle centre (Kaolack, Fatick et Kaffrine) sont sensibilisés sur les opportunités du projet « campagne Tabax Sunu PPP, Nguir Tabax suῆu reew ».

Lamine Lô, Directeur des Financements et des PPP, coordonnateur de l’UNAPP a dit tout le plaisir de démarrer e premier atelier de sensibilisation des collectivités territoriales sur le nouveau cadre des partenariats public privé au nom de la Ministre de l’Économie, du Plan et de la Coopération, Madame Oulimata SARR.

« L’organisation de cet important atelier vient à point nommé. En effet, il intervient dans le cadre de la campagne « Tabax suῆu PPP, Nguir Tabax suῆu reew », un an après le décret d’application de la Loi n°2021-23 du 02 mars 2021 relative aux contrats de partenariat public-privé », a souligné M. Lô.

Selon le directeur des Financements et des PPP, cette campagne vise une meilleure appropriation du nouveau cadre des PPP par les différents acteurs notamment les collectivités territoriales en vue de promouvoir le développement de PPP de qualité au Sénégal. Et l’enjeu pour la zone centre, c’est d’avoir un moyen alternatif pour réaliser des projets d’infrastructures qui vont contribuer pour la disponibilité des services de qualité pour les populations.

Il a tenu à rappeler que ce nouveau cadre des partenariats public- privé a été adopté pour faire des PPP un levier important de l’atteinte des objectifs du Plan d’Actions Prioritaires Ajusté et Accéléré (PAP 2A) du PSE dont 40% du financement, représentant un montant de 4.770 milliards, est attendu du secteur privé.

« Au vu de ces enjeux, il est crucial pour le MEPC d’assurer l’appropriation et la maitrise de ce nouveau cadre des PPP avec l’ensemble des parties prenantes dans les PPP.  C’est dans ce cadre que s’inscrit ce premier atelier organisé avec les Collectivités territoriales du Pôle Centre. La réalisation rapide, efficiente et efficace de projets de partenariats public-privé dans les collectivités territoriales est un objectif majeur de la réforme des PPP. • Pour répondre à cet impératif, la nouvelle loi relative aux contrats de PPP a institué des dispositifs innovants pour faire des PPP de qualité dans les Collectivités territoriales », dira M. Lô.

Il a tenu à saluer la belle mobilisation des Collectivité territoriales qui dénote de leur intérêt pour les PPP en tant qu’outil de réalisation de projets structurants au profit des populations.

Il rajoute : « J’espère que les conclusions et les fructueux échanges qui découleront de cet atelier nous permettront d’établir une relation de collaboration pérenne pour la réalisation d’un bon bilan de PPP créateurs d’emplois pour un Sénégal émergent, conformément à la vision de Son Excellence Monsieur le Président de la République ».

Et M. Lô de conclure : « Aujourd’hui, on a un pipeline de projets de PPP au niveau de l’administration centrale et on commence la deuxième phase en élargissant aux collectivités territoriales et, il y aura bientôt un appel à projet au niveau de ces collectivités territoriales. Au niveau du pipeline de l’administration centrale, les autorités contractantes avaient soumis 75 projets venant des ministères sectoriels différents. Sur ces 75 projets, on peut dire à date, il y a une quinzaine éligible, prête à préparer en PPP. Et à côté, il y a une trentaine de projets qui nécessitent d’autres études complémentaires pour mieux redéfinir le périmètre et il y a une trentaine qui, suivant leur formulation, ne remplit pas les conditions pour être passées en PPP ».

Quant à M. Mbaye Ngom, maire de la Commune de Kaolack, il affirme : « Tout d’abord, je me réjouis du fait que la   Roadshow soit organisé ici dans le pôle centre avec la direction du ministère de l’économie et des finances concernant la mise n’œuvre du programme PPP. Vous savez dans les collectivités territoriales, nous avons beaucoup de projets. Nous avons beaucoup d’ambitions mais de notre côté, il faudrait un appui à la main d’ouvre, au niveau des compétences. Cette unité permettra d’accélérer les projets mais aussi, il y aura des projets d’envergure. Vous savez les budgets des collectivités territoriales sont limités. Aujourd’hui, si l’Etat met en avant ce programme, ça permettra d’avoir des projets ambitieux mais d’un autre point, ça permet de favoriser les compétences locales mais aussi le secteur privé local communautaire. Cela va permettre que les projets soient garantis. Aujourd’hui, les collectivités territoriales ne sont pas assez outillées pour mener des projets de cette envergure. Actuellement, avec ce programme de PPP, nous envisageons d’avoir des projets ambitieux ».

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Leave A Reply

Your email address will not be published.