Ultimate magazine theme for WordPress.

Togo/ Journées mondiales de l’Architecture et de l’Habitat : ‘L’architecte, premier médecin de l’homme’

0

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Togo/ Journées mondiales de l’Architecture et de l’Habitat : ‘L’architecte, premier médecin de l’homme’

Par Julien EVEGNON

C’est un bout de phrase lancé par Dodji AZOUMAH architecte de son état et membre de l’Ordre National des Architectes du Togo(ONAT). C’était lors de la conférence de presse de ce vendredi 30 septembre 2022 annonçant les couleurs de la double célébration chaque 3 octobre des journées mondiales de l’Habitat et de l’Architecture. Et voilà une occasion supplémentaire pour les architectes togolais de démystifier leur métier en mettant en exergue le permis de construire. 

Le 3 octobre, l’architecture pour le bien-être des populations

« Les architectes au service du mieux vivre et du développement au Togo », c’est le thème retenu pour les échanges avec la presse et les acteurs intervenant dans le secteur. Activité qui fait partie de la stratégie de communication à grande échelle de l’ONAT. Un constat se dégage tout de même : les constructions anarchiques sans recours à l’expertise de l’architecte sont de plus en plus la règle au Togo. Et pour lutter contre ce phénomène, il faut donc apporter l’information à tous les togolais. Il faut démystifier ce métier qu’est l’architecture. Faire comprendre à tous que ce n’est pas un luxe que de s’attacher les services d’un architecte dans un projet de construction. C’est ce à quoi s’attelle l’ONAT.

‘‘Pour nous architectes et fabricants de morceaux de territoires, il s’agit bien avec le geste et le projet architectural d’élever le corps, l’âme et l’esprit des êtres humains. Un engagement qui demande beaucoup d’humilité de la part des principaux acteurs. Un bâtiment n’existe pas par lui-même. Il s’inscrit dans un contexte global soigneusement étudié par les acteurs du cadre de la vie à savoir architecte ingénieurs urbanistes et autres autre intervenant du cadre bâti’’, a expliqué Péyébinesso LIMAZIE, Président du Conseil Supérieur de l’ONAT.  Preuve que l’architecte ne vit pas en vase clos et collabore bien avec d’autres acteurs pour l’amélioration du cadre de vie voire le bien-être des populations.  Avant de poursuivre: ‘‘ l’architecture n’est pas élitiste, elle est au cœur de nos vie. Un dessinateur n’est pas un architecte’’, a lâché M. LIMAZIE.

Au rang des principaux défis qui attendent le métier d’architecture, la concurrence déloyale résumée ici par l’architecte Dodji AZOUMAH, membre de l’ONAT : ‘‘Aujourd’hui, beaucoup d’ingénieurs, beaucoup de géomètres, mêmes des mécaniciens se passent pour des architectes. C’est grave ! Nous ne sommes pas encore arrivés à un niveau où on peut les traduire facilement en justice, sinon on le ferait. Parce qu’ils font du tort à la population. Ils laissent des dégâts et ce sont les architectes qui sont par la suite pointés du doigt’’, a averti M. AZOUMAH

Le 3 octobre, le permis de construire pour un meilleur habitat

Pour le Ministère de l’Urbanisme, de l’Habitat et de la Réforme Foncière, il fallait passer une information capitale : le permis de construire n’est pas un luxe, c’est plutôt une nécessité pour tous les travaux de construction. Le thème retenu cette année pour la célébration de la journée mondiale de l’habitat est : « Attention à l’écart. Ne laisser personne ni aucun endroit de côté ».

‘‘Le permis de construire, c’est un acte d’urbanisme. Au même titre que le titre foncier ou le certificat administratif, ce document revêt une importance capitale pour le détenteur. Dans l’évaluation des dommages ou exonération on considère le permis de construire comme un point essentiel dans le décompte final. Et pour l’obtenir il faut en faire la demande et s’octroyer les services d’un architecte agrée par l’ONAT. Les taxes communales susceptibles d’uniformisation sont à partir de 100fcfa le m2’’, a rassuré Eli Jean-François FARAH, Directeur de l’Habitat au Ministère en charge de l’urbanisme.

Pour rappel, l’ONAT était déjà à Kara à la rencontre des populations et acteurs de la partie septentrionale du pays et sera prochainement à Atakpamé pour une nouvelle campagne de sensibilisation et d’information. L’ONAT, c’est plus de 31 ans déjà au service des institutions et des citoyens.

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Leave A Reply

Your email address will not be published.