Ultimate magazine theme for WordPress.

Togo/Forum Régional ADT: Des femmes disent non aux plantations d’arbres en monoculture

0

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Togo/Forum Régional ADT: Des femmes disent non aux plantations d’arbres en monoculture

Par Julien EVEGNON

 

« Non aux plantations d’arbres en monoculture, oui à l’agroécologie paysanne ». C’est l’essentiel des nombreux messages délivrés par des femmes défenseures des droits de l’homme ce jeudi 22 septembre 2022 à Lomé, au lendemain de la célébration de la journée internationale de lutte contre les plantations d’arbres en monoculture. Le même cadre ayant servi 24h plus tôt au lancement d’un forum régional de deux jours.

L’initiative vient du réseau Les Amis de la Terre Afrique, dont la branche Togo accueillait la rencontre. Ces femmes éprises du respect des droits de l’homme et de l’autonomisation de leurs semblables, sont venues du Nigeria, du Ghana, de la Côte d’Ivoire et autres du Togo apporter des messages de soutien dans le cadre de la lutte contre les plantations d’arbres en monoculture.

Une action des femmes dirigée principalement contre les sociétés multinationales et traduite par des messages clairs et des slogans en chœur pour que cessent les plantations d’arbres en monoculture.

Sur les pancartes on peut lire notamment : « Pas de justice environnementale sans justice de genre ; Protégeons la biodiversité, changeons le système; les plantations ne sont pas des forêts… »

Les femmes dénoncent notamment les actions à outrance des sociétés multinationales installées dans les différents pays. ‘‘Ces « géants », du fait de leurs activités sur le terrain privent non seulement les femmes de leurs terres arables mais également polluent l’environnement et mettent la vie de nos mamans en péril’’, a dénoncé une participante venue de la Côte d’Ivoire.

Les dégâts liés aux plantations d’arbres en monoculture sont incalculables, estime Kokou Elorm AMEGADJE, Directeur Exécutif par Intérim de l’ONG Les Amis de la Terre-Togo. ‘‘Plusieurs risques sont associés à ces monocultures, notamment le risque sanitaire lié à la propagation des ravageurs et des agents pathogènes. Les dégâts associés aux plantations de monoculture sont si saisissants qu’on peut en conclure que celles-ci ne sont pas une solution, elles sont plutôt un danger pour l’environnement’’,  conclut M. AMEGADJE.

Pour rappel, Le forum régional de Lomé a réuni des participants venus de la Côte d’Ivoire, du Ghana, du Nigeria et du Togo. Des partenaires de Suisse et des Pays-Bas y ont également pris part. La rencontre prend fin ce jeudi 22 septembre.

 

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Leave A Reply

Your email address will not be published.