Ultimate magazine theme for WordPress.

Togo/Lutte contre les changements climatiques: bientôt 10 communes climato-intelligentes

0

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Togo/Lutte contre les changements climatiques: bientôt 10 communes climato-intelligentes

Par la rédaction

Les communautés à la base subissent de plein fouet les effets du changement climatique. Et à défaut d’empêcher les émissions de gaz à effet de serre, elles peuvent au moins être très efficaces dans la réaction et les solutions à apporter à ce phénomène mondial. C’est pour cela que le projet « Assistance technique pour le développement d’une méthodologie pour créer des communes climato-intelligentes au Togo et formuler quatre plans d’action d’atténuation et d’adaptation » est lancé depuis bientôt une année. Du 26 au 28 octobre 2022 s’est donc tenu à Kpalimé, un atelier à l’endroit des bénéficiaires.

Elles sont 10 collectivités locales retenues dans le cadre de ce projet et qui vise à faire d’elles des communes climato-intelligentes. Ce projet pilote concerne donc les communes Agou 1, Dankpen 2, Kéran 1, Kloto 1, Kpendjal 1, Lac 1, Mô 1, Oti Sud 1, Tchaoudjo 4, et Yoto 2.

Que comprendre par communes climato-intelligentes ?

Dr. Moussa Na Abou Mamouda, expert en changements climatiques explique le concept : ‘’Les collectivités territoriales doivent comprendre la problématique des changements climatiques. On parle de termes techniques, mais qui ont beaucoup de sens dans la vie de tous les jours au niveau des collectivités locales. Il est par exemple question de l’exposition aux changements climatiques. Là il s’agit de voir les ressources dont dépendent la vie des communautés, et à quel degré elles sont exposées aux changements climatiques. On parle aussi de sensibilité. Même si l’on est exposé, est-ce qu’on est sensible, c’est-à-dire, est-ce qu’on est affecté par le problème, et comment on est affecté ? Et on parle aussi de capacités d’adaptation. Si on est exposé, si on est sensible, est-ce qu’on a les moyens pour y faire face? Ce sont les terminologies autour desquelles l’on discute avec les communautés’’.

4 places au final pour 10 prétendantes

Les 10 communes en lice ont été dégagées à raison de deux par régions. Au final, 4 communes seront retenues suivant des critères de vulnérabilités et d’autres encore préalablement définis. Ces Bénéficiaires finaux seront donc dotés de Plans d’action de lutte contre le changement climatique, en matière d’atténuation et d’adaptation. A noter que les 6 autres communes non retenues ne seront pas écartées pour autant du projet.

Qu’attendre du projet communes climato-intelligentes ?

La suite du projet est déclinée par l’autre partenaire technique qui n’est autre que Jeunes Verts : ‘‘ A la suite de l’atelier, nous auront à sensibiliser les communautés sur les résultats issus de ce projet, et comment elles pourront procéder pour être beaucoup plus résilientes. Notre proximité avec les communautés nous permettra d’apporter nos connaissances afin d’améliorer les critères qui permettront de sélectionner les quatre communes. Il y aura aussi d’autres éléments d’appréciation, notamment politiques, la représentation régionale etc…’’, a indiqué Raïssa OUREYA, chargée des programmes à l’ONG Jeunes Verts.

Cet atelier a rassemblé les bénéficiaires au rang desquels la Commune de Mô 1 dont le Maire espère beaucoup de ce projet : ‘‘La commune de Mô 1 se réjouit d’être parmi les dix communes retenues pour ce projet, et les résultats de ces travaux vont beaucoup nous aider dans la réalisation d’un Plan climat dans notre commune. La commune de Mô 1 s’étend sur une superficie de 865 km2, commune riveraine de près de 40 km avec le parc national Fazao-Malfakassa, ayant une population d’à peu près 26 000 habitants. La population est résiliente, et nous avons d’importants atouts sur le plan naturel. Grâce à ce projet, nous connaissons notre statut, et nous avons assez d’éléments pour exploiter le plan qui sera réalisé’’, a lâché Kloun Baye, Maire de la commune de Mo 1.

Notons que le présent projet est conjointement porté par OIKO LOGICA S.L. (OIKO), l’ONG Jeunes Verts (JV) et Climate Analytics (CA). Le projet est financé par le Centre et réseau sur les technologies climatiques (CTCN) et est mis en œuvre sous l’assistance technique du Programmes des Nations unies pour le développement (Pnud), et sous la coordination du ministère de l’Environnement et des Ressources forestières (Merf).

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Leave A Reply

Your email address will not be published.