Ultimate magazine theme for WordPress.

Togo/Opération « Samedi ville Propre »: la commune du Golfe 1 reste mobilisée

0

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Togo/Opération « Samedi ville Propre »: la commune du Golfe 1 reste mobilisée

Par Julien EVEGNON

Les 5 régions économiques du Togo avaient encore rendez-vous ce samedi 25 juin pour une nouvelle  opération de salubrité publique. A l’appel de l’Agence nationale d’appui au développement à la base (Anadeb), ils étaient encore nombreux ce samedi-là à prendre d’assaut les sites retenus pour abriter l’opération de salubrité publique.

Notre rédaction a fait un tour dans la commune du Golfe1, où 4 sites avaient été retenus pour cette opération. Celui des rails de Ntifafacome Nord (les rails qui passent juste derrière la direction générale de Moov Africa Togo) qui a retenu notre attention, a mobilisé près de 150 personnes.

La tâche était énorme mais visiblement pas insurmontable. Depuis les fortes précipitations qu’à connues la capitale Lomé ces derniers jours, les herbes ont poussé. De même que le jet des ordures de tout genre devenu monnaie-courante. Que faire ? La Mairie ou la Préfecture pour dégager ces dépotoirs sauvages?

Heureusement que les populations riveraines ont pris l’habitude grâce à l’Anadeb, de rendre propre leur environnement immédiat. Et c’est pour cause.“Nous avons constaté qu’il y a toujours eu beaucoup de déchets le long des rails, alors que c’est juste derrière la grande direction de Moov Africa Togo. La communauté elle-même a transformé cet endroit en dépotoir sauvage. Depuis l’instauration de ce rendez-vous mensuel, plus d’odeurs nauséabondes, les herbes également n’ont plus leur place. On peut facilement passer sans s’inquiéter le long des rails. Nous ne pouvons que remercier l’Anadeb de nous avoir initié et encouragé à rendre propre nos quartiers et communes”, a expliqué Max KOUGNIMA, Président du Comité de Développement du Quartier(CDQ) Akodessewa. Le message est passé du côté des traditionnels participants à cette opération de salubrité publique. Que ce soit Da Marie DAGBUI, ou encore Elise AGAGLO toutes deux riveraines, les populations commencent à faire rentrer dans leurs habitudes la protection de leur environnement immédiat. Les deux ont notamment évoqué la présence des reptiles, et insectes par le passé. Ce qui rendait le long des rails de Ntifafacomé Nord inaccessible. A cela vient s’ajouter l’insécurité due à la présence des hautes herbes. Voilà la preuve que le développement communautaire ne peut réussir que si les communautés elles-mêmes s’investissent à fond. Rendez-vous en juillet pour une nouvelle opération de salubrité publique à l’initiative de l’Anadeb.

Ailleurs, les premiers responsables des CDQ évoquent quelques difficultés liées notamment à la disponibilité des matériels adéquats pour effectuer les travaux de salubrité publique. Le Président du CDQ Akodesséwa est même allé plus loin en souhaitant que « Samedi ville propre» se tienne dorénavant deux fois dans le mois. L’Anadeb appréciera.

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Leave A Reply

Your email address will not be published.