Ultimate magazine theme for WordPress.

Togo/WACA ResIP: l’ONG AJEDI va reboiser une partie des berges du fleuve Zio

0

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Togo/WACA ResIP: l’ONG AJEDI va reboiser une partie des berges du fleuve Zio

Par Julien EVEGNON

Les rivages du fleuve Zio ne sont pas épargnés par les changements climatiques, encore moins les inondations. Les fortes précipitations font souvent sortir de son lit le fleuve Zio, au grand dam des populations riveraines. Et c’est pour y faire face que l’ONG Action des Jeunes pour le Développement Intégral(AJEDI) a lancé ce vendredi 15 Avril 2022, un sous-projet communautaire avec 2 villages comme tête de pont.

Tonoukouti et Fidokpui, deux localités situées dans la Commune d’Agoè-Nyivé 6, soit environ 42ha des berges du fleuve Zio, bénéficient du sous-projet dénommé : « Restauration des berges du fleuve Zio, cas des villages de Tonoukouti et de Fidokpui ». Ces localités et leurs environs sont réputés pour être des zones difficiles d’accès pendant la période des pluies. L’ONG AJEDI grâce au financement de la Banque mondiale, va tenter de reboiser une bonne partie des rivages du fleuve Zio. Cette initiative rentre dans le cadre du programme WACA ResIP qui fait de la gestion du littoral ouest-africain, une priorité.

‘‘Une chose est de reboiser, une autre est d’entretenir effectivement pour que cette forêt-galerie puisse avoir la durabilité nécessaire afin d’éviter les inondations dont sont victimes chaque année les populations togolaises. Les berges de ces villages (Tonoukouti et Fidokpui) sont complètement dégradées. C’est ce qui nous a amené à voir avec les femmes que nous accompagnons depuis un moment déjà, comment procéder au reboisement. L’urgence aujourd’hui ce sont les changements climatiques, tantôt c’est l’inondation, tantôt c’est la sécheresse, il faut reboiser’’, a expliqué Sylvain AKATI, coordonnateur de l’ONG AJEDI.

L’occasion est belle pour le Préfet d’Agoè-Nyivé, Col Hodabalo AWATE afin de ‘‘sensibiliser les populations riveraines à l’appropriation de ce sous-projet. Parce que la population est en même temps bénéficiaire et actrice de ce projet de restauration des berges du fleuve Zio. Nous enregistrons très souvent des inondations à partir de ce fleuve. Ce projet va permettre de lutter contre les inondations, de restaurer les sols et de conserver la biodiversité qu’il y a dans la vallée du Zio’’. Avant d’appeler les populations riveraines à un rôle de veille: ‘‘Il n’y a que les populations riveraines qui puissent contribuer à la réussite et à la pérennité de ce projet. Nous les invitons à le considérer comme étant leur propriété. Elles doivent participer à faire le suivi, le contrôle et relever les difficultés remarquées au cours de sa mise en œuvre’’, a exhorté le Préfet AWATE.

Pour rappel, l’ONG AJEDI n’est pas à sa première expérience. Elle qui intervient généralement dans l’économie bleue, était déjà en campagne de reboisement dans le Nord du pays. Le présent projet de restauration des berges du fleuve Zio, à en croire les initiateurs devra largement participer à lutter contre les inondations souvent déplorées par les populations riveraines.

 

 

 

 

 

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Leave A Reply

Your email address will not be published.