Ultimate magazine theme for WordPress.

Guinée/Santé: Ebola passe le témoin au virus Marburg. Inquiétudes à venir

0

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Guinée/Santé: Ebola passe le témoin au virus Marburg. Inquiétudes à venir

 

Par Julien EVEGNON

 

Il y a bientôt 2 mois, la Guinée (Conakry) annonçait officiellement la fin de la maladie à virus Ebola. En clair, ce virus qui a fait ravage en Guinée mais également dans beaucoup de pays africains appartient désormais au passé. Mais pas vraiment pour longtemps, à peine eut-on le temps de souffler qu’une autre maladie plus contagieuse aux conséquences tout aussi dramatiques refait surface: le virulent virus de Marburg. La Guinée déplore déjà un mort depuis le 9 août 2021!

La fièvre hémorragique causée par le virus de Marburg n’est autre qu’une maladie de la même famille qu’Ebola. A la seule différence que ce nouveau virus est moins dangereux que celui d’Ebola. Selon l’Organisation Mondiale pour la Santé (OMS), la contamination se fait d’Homme à homme et se produit lors de contacts directs avec du sang, des sécrétions, des organes ou encore de fluide corporel de personnes infectées, ou avec des surfaces et des matériaux contaminés par ces liquides. La propagation s’opère très rapidement et avale très vite de l’espace. Jusque là aucun vaccin n’est mis au point pour prévenir la maladie. Et tant que le virus est dans le sang humain, il y a des risques énormes de contamination à grande échelle. Notons que la maladie à virus Marburg est découverte pour la première fois en 1967, lors de flambées survenues notamment à Marburg et à Francfort ainsi qu’à Belgrade. Tout est parti des travaux de laboratoire sur des singes verts africains importés d’Ouganda.

La suite on la connaît, la maladie a été signalée en Angola, en RDC,  en Afrique du Sud, en Ouganda et au Kenya.

L’OMS a déjà donné l’alerte. La Guinée présente un risque élevé d’une épidémie de fièvre à virus de Marburg. Alors qu’on observe une recrudescence des cas de contamination de la maladie à Coronavirus, voilà une autre épidémie qui menace l’Afrique de l’Ouest. Avec l’expérience de la gestion d’Ebola et récemment du Covid-19, les gouvernements de la sous-région ouest africaine trouveront sans doute le moyen de contrer cette nouvelle épidémie annoncée.

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Leave A Reply

Your email address will not be published.