Ultimate magazine theme for WordPress.

Niger/Mohamed Bazoum en visite à Diffa : Évaluer tout le dispositif de retour des déplacés internes pour une solution durable

0

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Niger/Mohamed Bazoum en visite à Diffa :
Évaluer tout le dispositif de retour des déplacés internes pour une solution durable

Par Othniel Fogan

Le Président de la République, Mohamed Bazoum a effectué du 25 au 26 à Diffa, dans la capitale du Manga, une visite de terrain. Un an après son passage dans la région, le Chef de l’État est donc venu évaluer le dispositif de retour des déplacés internes victimes du terrorisme, pour ensuite procéder à un retour total et définitif de toutes les personnes déplacées internes (PDI) dans leurs villages respectifs.

Dès son arrivée, s’adressant aux Forces de Défense et de Sécurité (FDS) de la zone de défense n°5 de Diffa, Mohamed Bazoum a tenu à leur rendre hommage pour la mission à eux confiée par la Nation, qu’elles assurent avec ‹‹ dignité, professionnalisme et loyauté ››. Ce qui s’est d’ailleurs traduit par l’amélioration des résultats sur les théâtres des opérations.
À l’instar d’autres localités déjà visitées par le Président Mohamed Bazoum dans la région de Tillabéri, cette visite du Chef de l’État à Diffa, la région dont la partie ouest est confrontée aux problèmes de déplacés internes, consécutifs à l’insécurité causée par le groupe terroriste Boko Haram, est un gage d’espoir pour rassurer les populations déplacées. Et le message du Président de la République à l’endroit de ses hôtes est clair. C’est de ‹‹ ramener toutes les populations déplacées dans leurs villages respectifs ››. Cette fois-ci, l’accent est mis sur un dispositif de sécurisation, d’ici quelques mois, et qui sera plus ‹‹ opérationnel et efficient ››, a déclaré le Chef de l’État.
Depuis 2015, suite aux premières attaques de Boko Haram dans la région de Diffa, des milliers de personnes ont été contraintes d’abandonner leurs villages. C’est ce qui explique ces déplacements internes qu’a connus la région.
Après une première vague de retour des personnes déplacées internes (PDI) lancée en juillet 2021 par le Chef de l’État en personne, la deuxième vague, selon le ministre de l’action humanitaire et de la gestion des catastrophes, M. Magagi Lawan va concerner ‹‹ 45 villages d’environ 41 700 personnes totalisant 8083 ménages dans la commune de Gueskerou, tous des volontaires pour retourner dans leurs villages ››.
Et le ministre Magagi Lawan d’ajouter que leur besoin d’urgence qui est la réhabilitation d’infrastructures, eau, assainissement, santé, agriculture et l’alimentation seront pris en charge pendant trois mois. Le temps que les concernés eux-mêmes produisent avec l’arrivée du Komandougou dans deux semaines à vingt jours.
À ce propos, le Président de la République a tenu une rencontre avec les humanitaires afin d’avoir une idée sur la nature de la contribution qu’ils peuvent apporter dans la concrétisation de cette initiative.
Une réunion de concertation a été établie entre le ministère de l’intérieur, le ministère de l’action humanitaire, la Haute Autorité pour la Consolidation de la Paix (HACP) ainsi que le Haut Commissariat à l’initiative 3N. L’objectif est de préparer un document propre à Diffa en vue d’‹‹ une solution durable pouvant permettre de faire des projets de développement pour les jeunes de la région de Diffa ››, a indiqué le ministre de l’action humanitaire, Magagi Lawan.
Une initiative d’ores et déjà saluée par le Représentant du Haut Commissariat des Nations Unies pour les Réfugiés au Niger, M. Emmanuel Giniac engagé pour une solution durable aux problèmes des déplacés dans la région de Diffa.

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Leave A Reply

Your email address will not be published.