Togo- Décentralisation/ Wonyra à Kaboua: ‘‘Tout ce que ce monsieur raconte sur Danyi 1, c’est du montage grotesque’’

Par la rédaction

 

L’affaire fait grand bruit depuis un moment. Les principaux protagonistes de cette crise ouverte ne sont autres que deux conseillers municipaux d’une même commune, celle de Danyi 1. La goûte d’eau qui a sans doute fait déborder le vase c’est cette sortie de terrain le 5 octobre 2021 du député et conseiller municipal Danyi 1 Abass Frédéric Kaboua. Lors d’une rencontre avec les administrés des deux communes de Danyi, l’honorable Kaboua tentait de démontrer ‘‘la gabegie’’ qui caractérise la gestion de ces deux communes. Il n’en fallait pas plus pour susciter un autre son de cloche. Telle une réponse du berger à la bergère, le Maire de Danyi 1 revient à la charge pour recadrer son collaborateur et remettre les pendules à l’heure.

‘‘Longtemps, il (le conseiller municipal Abass Kaboua) m’a attaqué et jamais je n’ai voulu réagir. Mais cette fois-ci il est allé trop loin, je dois le recadrer et s’il le faut, le mettre hors de notre territoire s’il continue à détruire ce que nous construisons. Tout ce qu’il raconte aux populations est sans preuve. Son seul objectif est d’écorcher mon image auprès de nos administrés… Il vient de déclarer une guerre et nous serons au front’’, ainsi s’est exprimé Paul Kossivi Wonyra, Maire de Danyi 1 dans un entretien qu’il a accordé à notre rédaction.

En réalité, l’affaire a commencé avec une procédure de destitution entamée par le ‘‘super conseiller municipal’’ de Danyi 1 et qui vise le maire de ladite commune. Depuis, le Maire Paul Kossivi Wonyra et son collaborateur Abass Kaboua s’échangent à peine sur les questions liées au développement de leur collectivité locale commune à eux. Les quelques rares sorties de l’honorable étaient souvent dirigées contre la personne du maire, qui avoue avoir de l’insomnie depuis qu’il est porté à la tête de cette mairie.

Le 5 octobre 2021 marque en effet un tournant décisif dans cette crise car en l’absence des premières autorités communales, le conseiller municipal Kaboua lors d’une réunion à son domicile a exposé aux populations, l’état de santé des deux communes Danyi 1 et 2. Il est reproché par exemple au Maire Wonyra des dépenses de carburant avoisinant 5 millions par an. Faux rétorque l’accusé. Selon les propos du maire son budget pour le carburant ne dépasse pas 1 620 000 FCFA par an. Mieux, la consommation annuelle en carburant de tous les services de la commune s’élève à 3 800 000 FCFA. Un exemple parmi tant d’autres dans la démonstration du député Kaboua battue en brèche par le maire.

Une crise de cette ampleur ne profiterait à aucune des deux parties, encore moins à la commune de Danyi 1 voire Danyi 2. Jusqu’où ira cette bataille entre Maire et conseiller municipal? Qui est ‘‘xénophobe’’ et qui ne l’est pas? Pas sûr que la hache de guerre soit si vite enterrée surtout que le premier responsable de la commune de Danyi 1 dit ”siffler la fin de la récréation”.. Les jours à venir nous édifieront.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici