Togo/Education: le PPI alerte sur la discrimination dans la gratuité des frais de scolarité

 

Par la Rédaction

C’est une rentrée scolaire au Togo qui s’annonce mouvementée. Pas à cause des menaces de grèves d’enseignants, mais des conséquences que peut éventuellement entraîner la gratuité des frais d’inscription et de scolarité décrétée par le gouvernement togolais pour le compte de l’année académique 2021-2022. Passée l’euphorie née de cette décision de gratuité des frais scolaires dans les collèges et lycées du Togo, le Parti du Peuple et d’Intégrité s’inquiète de son applicabilité et tire la sonnette d’alarme.

Dans la foulée de la décision du gouvernement togolais qui consacre la gratuite des frais de scolarité, le Ministre en charge des enseignements primaire, secondaire, technique et de l’Artisanat, Prof Dodzi Kokoroko, dans une note de service le 26 août 2021, demande aux chefs d’établissement de ‘‘mettre en place une commission d’étude des dossiers qui, tout en respectant le principe d’équité sociale et de genre se chargera de recruter les élèves en fonction de leurs mérites et des places disponibles’’.

Il n’en fallait pas plus pour susciter la réaction de certains observateurs du monde éducatif et politique. Pour le Parti du Peuple et d’Intégrité (PPI), il faut revoir les contours de cette disposition afin d’éviter des discriminations.

Dans une double correspondance en date du 8 septembre 2021 envoyée à la Présidente de l’Assemblée Nationale et à la Première Ministre, le PPI tout en saluant la décision qui induit la gratuité rappelle au gouvernement que son application ne  devrait souffrir d’aucune réserve. ‘‘Le PPI ayant constaté avec beaucoup d’amertume que les directives de cette note de service annulent ou contredisent l’intention et l’esprit liés au communiqué du gouvernement en date du 21 Août 2021 en faveur des enfants togolais, a saisi par courrier… afin que des dispositions soient prises pour que ces mesures soient applicables sans aucune forme de discrimination’’, peut-on lire dans le communiqué de presse signé de son secrétaire général Abel Hèzou-Wiyao BADASSE.

Pour le parti qui prône une vie équitable pour tous, quand on parle de gratuité, aucune condition restrictive ne devrait accompagner cette décision.

Pour rappel, la rentrée scolaire au Togo est fixée au 27 septembre 2021 après un report d’une semaine. Tout cela intervient dans un contexte de crise sanitaire dans lequel le Covid-19 continue de faire des ravages aussi bien dans le monde qu’au Togo

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici