Ultimate magazine theme for WordPress.

Togo/ Le PPI tient à une vie équitable pour tous les togolais

0

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

‘‘Ce qui est bon pour le président de la République, l’est pour tout togolais’’. C’est l’une des phrases marquantes de l’exposé de Zato Kadambaya, le représentant aux Etats-Unis du Parti du Peuple et d’Intégrité. Le PPI était justement devant la presse ce mardi 13 juillet 2021. Plusieurs sujets liés à l’actualité nationale ont été abordés.

Le PPI est lentement mais sûrement en train de créer son nouveau terrain politique. Celui qui met plus au centre de tout projet de développement, les besoins des populations plutôt que les calculs politques. Le parti du président Tchao Kadambaya est revenu sur l’actualité politique du moment marquée notamment par les discussions au sein du Cadre National des Acteurs Politiques(CNAP). Bien que le parti ne soit pas invité aux discussions, il convie les uns et autres qui y sont à rechercher l’intérêt supérieur des togolais. Ceux-là qui veulent manger à leur faim.

Et c’est justement les conditions de vie et de travail des togolais qui préoccupe le PPI. 3 propositions sont rapidement versées sur la table du gouvernement afin d’améliorer le quotidien du togolais. Au rang de ces propositions, l’augmentation du pouvoir d’achat des citoyens, le passage du SMIG de 35000 FCFA à 50000f suivi d’une augmentation des salaires, enfin une demande à l’Assemblée nationale pour passer à un projet de loi fixant définitivement le SMIG à 50000 FCFA et l’indexer à l’inflation. Sur la question de chômage, le parti aux couleurs jaune, bleue et blanche propose une allocation de chômage d’une durée de 24mois ou de 6 mois selon le cas pour soulager tous les togolais sans emplois ou en quête d’emploi.

Les solutions à la vie chère passent par des solutions tangibles. Le PPI veut le pouvoir certes, cependant il estime que le Togo ne peut se développer sans mettre en application son programme.  Chaque député, et c’est l’autre proposition du parti ‘‘doit renforcer ses compétences en s’entourant d’un cabinet d’au moins 5 personnes (un avocat, un expert en relations, un expert des lois, un constitutionnaliste et un économiste). Ceci pour l’efficacité des actions et des projets pour le bien-être des populations à la base.  La faim à Dapaong est la même qu’à Tsévié’’, estime Zato Kadambaya.

Rappelons que le PPI est créé le 22 Juillet 2017 et s’apprête donc à déployer ses stratégies dont lui seul a le secret pour la conquête du pouvoir.

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Leave A Reply

Your email address will not be published.