Ultimate magazine theme for WordPress.

Ghana/Lutte contre la criminalité: La Police lance sa chaîne GH Police TV

0

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Ghana/Lutte contre la criminalité: La Police lance sa chaîne GH Police TV

Par Florent Vioka Soncy

La police ghanéenne –Ghana Police Service, GPS-, lance sa chaîne de télévision GH Police TV, et dope ses moyens de communication vis-à-vis de l’opinion tout en multipliant les postes de police au sein des communautés.

Les objectifs affichés, contrer la tendance en hausse de la criminalité, surtout les infractions dont les suspects sont de plus en plus des adolescents sinon de très jeunes personnes. Les cas de crimes pour lesquels des jeunes personnes sont complices ou auteurs sont relevés presque chaque jour.

Le GPS prend la mesure du phénomène et avec ce slogan, « Engager les populations pour des communautés plus sûres –Engaging the people for safer communities- », la chaîne GH Police TVparaît devoir être le canal privilégié entre la police et les communautés, -elles sont majoritairement composées de jeunes. Cependant aucun détail n’a été donné en juillet dernier au moment où la police a rendu publique l’existence de la chaîne. A noter qu’elle ne diffuse aucun contenu à ce jour outre qu’en boucle son slogan, son logo et les numéros contacts du GPS.

En effet depuis plusieurs mois, l’ampleur prise par des actes criminels et d’infractions dont les auteurs présumés sont de plus en plus jeunes, âgés entre 20 et 35 ans, parfois moins, avec des adolescents encore scolarisés devient dangereuse. Des cas sont relevés presque chaque jour surtout dans les régions situées au nord du pays, des régions qui sont restées relativement rurales.

On se souvient encore du cas qui a choqué tout le pays pendant plusieurs semaines le 3 Avril 2021, de deux adolescents l’un âgé de 16 et l’autre de 18 ans, tous les deux résidant à Kasoa chez leurs parents (région Centrale) qui ont assassiné un de leurs amis de jeu, un garçon âgé de 10 ans pour affirmaient-ils, pouvoir accéder à la richesse. C’est le cas aussi le 28 Août dernier du jeune homme âgé de 20 ans, Anthony Yengbor, qui a battu sa mère âgée de 60 ans jusqu’à ce que mort s’en suive, et qui, ensuite  et dans la foulée, a assassiné sa sœur et le propriétaire de leur domicile en plus de multiples blessures causées à un nourrisson de 8 mois ; ou encore le cas 3 jours plus tard le 31 Août dernier, lié à l’arrestation de deux suspects l’un âgé de 26 et l’autre de 34 ans. Les deux étant identifiés comme membres d’un gang qui a dévalisé le Upper Amenfi Rural Bank (Banque rurale Amenfi) deux mois plus tôt le 27 Juin dernier.

Pour répondre au plus pressant, en plus d’un redéploiement et de la multiplication de nouveaux postes de police, le GPS ré-encadre son cellule de communication la rendant plus proche des citoyens.

Entre le 1er et le 10 Septembre, on relève sur les différents canaux de communication de la police, 10 communiqués rendus publics à raison d’au moins un communiqué par jour dans le cadre d’opérations en cours. Ces actions de communication sont visibles depuis plusieurs mois déjà, qui démontrent selon plusieurs observateurs la multiplicité des actions de proximité, dont la redynamisation de la veille de communication policière qui tient informer l’opinion au cas par cas des opérations en cours tells la répression et l’appréhension de suspects criminels ou d’infractions et en même temps pour une éducation civique et citoyenne active vis-à-vis des règlements et lois en cours dans la pays.

Il faut par ailleurs noter que les alertes sur le niveau de criminalité ces 3 dernières années sont en nette hausse au Ghana, passant de modérées à inquiétantes, une précision donnée par le site numbeo qui publie des données actualisées sur l’indice de criminalité et de sécurité à travers le monde.

L’année dernière selon un rapport du GPS lui-même, le taux de criminalité a connu un bond de 20% en l’espace de 6 mois, entre janvier et Juin 2021 passant de 183 (sur la même période en 2020)  à 220 cas reportés. En Novembre 2021, plus de 386 suspects dont 279 ghanéens et 107 ressortissants étrangers ont été arrêtés du côté ghanéen au nord du pays au cours d’une opération conjointe transfrontalière entre le Bénin, le Togo, le Ghana, le Burkina Faso et la Côte d’Ivoire.

81.17 est, selon le site numbeo, l’indice de corruption mesuré en ce Septembre 2022 sur une échelle de 100 chez les ghanéens.

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Leave A Reply

Your email address will not be published.