Ultimate magazine theme for WordPress.

Togo/Accès au droit et à la justice: le Ministère de la justice et la SMPDD forment des animateurs de BAIOJ

0

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Togo/Accès au droit et à la justice: le Ministère de la justice et la SMPDD forment des animateurs de BAIOJ

Par la Rédaction 

L’accès à la justice est un droit fondamental consacré par divers instruments juridiques nationaux et internationaux. Il constitue un concept central pour toutes les questions touchant à la justice en ce qu’il est un indicateur de la bonne qualité du fonctionnement des institutions judiciaires.

Afin de contribuer à améliorer la qualité du service public de la justice et rétablir la confiance des populations en la justice en rapprochant la justice du justiciable, l’Association Solidarité Mondiale pour les Personnes Démunies et les Détenus (SMPDD) se propose de redynamiser les activités au niveau des Bureaux d’accueil, d’information et d’orientation du justiciable (BAIOJ). Dans le cadre de cette initiative, l’association a organisé en collaboration avec le ministère de la justice et de la législation, une formation de renforcement de capacités des futurs animateurs des BAIOJ. Tenu les 9 et 10 mars 2022, cet atelier de formation a permis d’outiller une quinzaine de jeunes hommes et femmes destinés à animer dans les prochains jours les BAIOJ du tribunal de première instance ainsi que la cour d’appel de Lomé. ‘‘Nous voulons par cette formation renforcer la compétence des volontaires de la SMPDD en matière d’aide et d’accompagnement des justiciables dans leurs démarches de saisine des juridictions. S’agissant des justiciables, dans le cadre de leurs procédures de saisine des juridictions nationales, nous voudrions les mettre à l’abri des intermédiaires communément appelés « démarcheurs qui profitent souvent de leur méconnaissance du droit et des procédures pour les arnaquer »’’, a expliqué Coco de Kofi WOENAGNON, Président de la SMPDD.

En clair, l’objectif pour les initiateurs de la rencontre est de former ceux-là mêmes qui seront appelés accueillir et orienter les populations dans leurs démarches juridiques et judiciaires. Un service dont le manque de plus en plus sollicité par les justiciables.

Pour rappel, les premiers Bureaux d’accueil, d’information et d’orientation du justiciable (BAIOJ) ont été installés dans les juridictions de Lomé et de Kara, l’ambition étant de pouvoir l’étendre à d’autres juridictions.

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Leave A Reply

Your email address will not be published.