Ultimate magazine theme for WordPress.

Football et arnaque : Un manager ivoirien prend en otage une centaine de joueurs africains à Dubaï

0

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Football et arnaque : Un manager ivoirien prend en otage une centaine de joueurs africains à Dubaï

Par la rédaction

Tout jeune football a pour ambition première de monnayer son talent à l’étranger. Le football étant devenu une véritable industrie qui produit des milliardaires de par le monde, nombre de parents s’investissent à fond pour la réussite de la carrière de leurs progénitures.

Malheureusement, la destination Dubaï aux Emirats Arabes Unis se transforme depuis un moment en véritable cauchemar pour certains footballeurs africains.

En effet, il nous revient qu’un véritable réseau d’arnaqueurs se développe autour d’un club de troisième division : Fleetwood United Football Club de Dubaï plus précisément à Baniyas.

Arnaque à la QNET

Tout part d’un encadreur ivoirien au sein du club Fleetwood. Il a pour nom Lucien Kombate. Il est en contact avec plusieurs managers et propose son service aux joueurs. Il présente le club comme une Académie qui recrute des jeunes pour un test d’un mois au terme duquel les meilleurs talents devraient rejoindre Northingham Forest en Angleterre qui serait en partenariat avec l’Académie de Dubaï. Pour ce faire, des frais d’inscription et d’hébergement allant jusqu’à cinq millions FCFA par endroits sont exigés. Mais une fois à Dubaï, les joueurs découvrent l’horreur. Tout ce qui est vrai dans cette histoire est l’existence de Fleetwood United Football Club, évoluant en D3 qui se débrouille avec les moyens de bord. Tout le reste est une véritable arnaque.

Prince Komla Klutsè, avant-centre ghanéen d’origine togolaise, une des victimes du sulfureux coach ivoirien, rencontrée par la Rédaction de Le Correcteur livre un témoignage  glaçant. « J’ai été mis en contact avec le coach Lucien Kombaté par mon manager camerounais. Une fois arrivé à Dubaï, j’ai constaté que rien n’est en place. Fleetwood United Football Club dispose de modestes infrastructures. Aucun joueur n’est hébergé, chacun se débrouille. J’ai fait plus de deux mois, rien. Il n’existe aucun partenariat avec Northingham Forest. C’est juste un moyen pour attirer les gens. Le coach a exigé de montant que mon manager a payé. Après il invente autre chose. A un moment, j’ai tout compris. Je l’ai convoqué à la Police qui m’a envoyé à la justice. A la justice, on me demande de prendre un avocat et un interprète. Le coach ivoirien m’a déjà pris plus de deux millions sept cent vingt mille (2.720.000) FCFA. J’ai jugé bon de rentrer au pays. Il  y a plus d’une centaine de joueurs venus du Ghana, du Cameroun, du Sénégal, du Togo et surtout de la Côte d’Ivoire. Certains dorment dans la rue. Nous nous entraînons dans un jardin public à Union. La Mairie nous a renvoyés. Avant que je parte, on s’entraîne dans les rues. Les gens ne trouvent rien à manger. Les parents sont obligés de leur faire des transactions pour survivre mais jusqu’à quand. Certains sont là depuis plus de deux ans. Leur visa a expiré. Ils vivent dans la clandestinité. C’est misérable ce qui se passe à Dubaï avec le coach Lucien Kombate. Il est malhonnête. Je voudrais lancer un appel aux uns et aux autres. On est en plein mercato. Que personne ne tombe encore dans ce traquenard », a-t-il lancé.

« Je suis retraité. Je n’ai plus de moyen. Mais chaque semaine, je dois envoyer au moins 50.000 FCFA à mon fils. Je suis dépassé. Moi je pense que Dieu est passé par Prince Klutsè pour mettre fin à cette situation. Je demande au gouvernement ivoirien de nous aider pour faire revenir au pays nos enfants pris en otage par Lucien », a indiqué un parent ivoirien désemparé.

La grande question que l’on se pose est de savoir si les dirigeants du club émirati sont au courant de l’arnaque à la QNET de l’Ivoirien Lucien Kombaté ?

«le manager» ivoirien Lucien Kombaté en noir(Photo)

Il importe une grande vigilance des parents, encadreurs, joueurs pour éviter de mordre à l’hameçon de Fleetwood United Football Club de Dubaï. Vivement que des mesures d’urgence pour sauver la vie de la centaine de joueurs africains en détresse à Dubaï.

Des tentatives pour joindre le manager ivoirien Lucien Kombate se sont soldées par des menaces.

Source: Journal Le Correcteur du 08 Juin 2022

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Leave A Reply

Your email address will not be published.