Ultimate magazine theme for WordPress.

Togo/ JIFA 2022: Le CEA-SMS La Famille exhorte les femmes et jeunes filles de Sanguera à transcender les défis actuels

0

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Togo/ JIFA 2022: Le CEA-SMS La Famille exhorte les femmes et jeunes filles de Sanguera à transcender les défis actuels

Par la rédaction

Dans la localité de Sanguera, banlieue nord de la ville de Lomé, la Journée internationale des femmes africaine (JIFA 2022) a été marquée par une causerie-débat éducative avec la population locale. Une initiative du Centre d’Ecoute, d’Assistance et de Soins Médicaux-Sociaux (CEA-SMS La Famille).

Tenue ce 30 juillet 2022 au siège de ladite association, la rencontre a réuni quelques femmes et jeunes filles autour du thème « Résilience : rebondir et se réinventer après la pandémie ». L’objectif était de permettre aux femmes et jeunes filles de mieux appréhender les opportunités offertes à elles pour transcender et rebondir après la pandémie de Covid-19.
« Nous voulons offrir aux femmes et jeunes filles un cadre exceptionnel d’échange, de partage d’informations et de réflexion pour mieux appréhender les opportunités qu’elles peuvent avoir afin de renaitre et rebondir des conséquences que la Covid-19 nous avait infligées » a déclaré Irène Akoko Pém ATAYI-KPAKPO, présidente du CEA-SMS La Famille.

Selon plusieurs études ici et ailleurs, les femmes sont la couche qui a beaucoup plus subi les conséquences de la Covid-19. Même si des initiatives pour une relance effective des femmes ne manquent pas, la cherté de la vie tente tant bien que mal d’en rajouter de nouvelles couches.

Concrètement la rencontre veut amener les femmes et jeunes filles à une prise de conscience collective sur l’importance de l’indépendance financière ; encourager des initiatives féminines permettant l’auto-prise en charge et capitaliser les bonnes pratiques des filles et femmes.

Les discussions ont tourné, non seulement autour des questions d’initiatives mais aussi de la protection des droits des femmes et jeunes filles.
Les participantes ont été entretenues par Jean de Dieu SOVON, journaliste et défenseur des droits de l’homme.
« Une causerie-débat éducative pour marquer la célébration de cette année parce que la JIFA est une journée qui célèbre la résilience et la bravoure de la femme africaine. Nous avons discuté opportunités mais aussi de l’urgence de la protection des droits des femmes. Elles sont souvent abusées, violées et la période de la Covid-19 a été encore plus favorable à ces violations » a fait savoir Jean de Dieu SOVON.

Notons que beaucoup de femmes ignorent l’existence de la journée internationale de la femme africaine contrairement à celle du 08 mars. Elle a été instaurée à la suite de la première rencontre des femmes africaines à Dar Es Salam en 1962. Elle sera promulguée par les Nations unies la même année avant d’être officiellement consacrée le 31 juillet 1974, lors du premier Congrès de l’Organisation panafricaine des femmes qui s’est tenu au Sénégal.

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Leave A Reply

Your email address will not be published.