Ultimate magazine theme for WordPress.

Togo/ La SMPDD contribue au renforcement du cadre de collaboration entre le MNP, les OSC et les acteurs de la chaîne pénale pour la prévention de la torture au Togo

0

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Togo/ La SMPDD contribue au renforcement du cadre de collaboration entre le MNP, les OSC et les acteurs de la chaîne pénale pour la prévention de la torture au Togo

Par la rédaction

Renforcer la collaboration entre le Mécanisme National de Prévention (MNP), les OSC et les acteurs de la chaine pénale dans la lutte contre la torture et les infractions assimilées au Togo, tel est l’objectif de la rencontre d’échanges entre les membres du MNP et les acteurs de la chaine pénale tenue ce 22 juillet 2022 à Lomé.

Organisée par l’association Solidarité Mondiale pour les Personnes Démunis et Détenus (SMPDD), la rencontre a été marquée par la participation d’une trentaine d’acteurs issus du Ministère de la justice, du Ministère des droits de l’homme, du ministère de la sécurité et de la protection civile, de l’administration pénitentiaire, de la CNDH, et de la société civile.

« C’est en effet peu de dire que la lutte contre la torture exige un engagement effectif de plusieurs énergies car la seule implication de l’État ou du MNP ne saurait suffire. Il importe que le niveau de collaboration entre les différentes parties prenantes soit renforcé. C’est donc dans le dessein de renforcer le cadre de dialogue multi acteurs et contribuer à développer des stratégies innovantes de lutte contre la torture au Togo que cette rencontre a été initiée avec le soutien financier du Fonds spécial OPCAT » a laissé entendre Coco de Kofi WOENAGNON, président de la SMPDD.

Même si l’on note également l’opérationnalisation du Mécanisme national de prévention de la torture avec la nomination des nouveaux membres pluridisciplinaires de la CNDH en avril 2019 qui est l’une des avancées notoires, M. WOENAGNON souligne qu’en dépit de toutes ces avancées, des défis demeurent. Certains concernent le milieu carcéral où les difficiles conditions de vie exposent les personnes privées de liberté à des mauvais traitements.

Présent à la cérémonie d’ouverture, Abdou Gafarou AKPAOU, représentant du ministre des droits de l’homme montre sa satisfaction en ce qui concerne l’opportunité qu’offre la rencontre. Pour lui, c’est un grand pas vers le renforcement du cadre.

« Le gouvernement continue de faire des efforts pour la prévention de la torture. Cette rencontre constitue une occasion pour réfléchir sur la collaboration entre les acteurs impliqués dans cette lutte. Je crois en la qualité des participants qui sauront faire des échanges utiles au renforcement du cadre de collaboration pour la lutte contre la torture » indique le représentant le ministre des droits de l’homme.

Diverses communications ont meublées la rencontre. « Les instruments et mécanismes de lutte contre la torture au Togo » et « la prévention de la torture dans les lieux de détention au Togo : bilan et perspectives » sont entre autres les thématiques sur lesquelles ont porté les communications.

Quant à la SMPDD, elle est porteuse d’une initiative dénommée « Observateurs des prisons » qui allie à la fois monitoring préventif des droits de l’homme en prison et plaidoyer pour l’amélioration des conditions de détention. Ce dernier lui permet de contribuer à garantir aux détenus le respect de leurs droits fondamentaux et à leur apporter un soutien approprié lorsqu’ils sont victimes de mauvais traitements.

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Leave A Reply

Your email address will not be published.